top of page

Fructose : Comment son mode de consommation impacte-t-il la santé ?

Dernière mise à jour : 8 mars 2023


corbeille de fruits frais
fructose

Le fructose est le sucre naturellement présent dans les fruits.

C’est celui que nous consommons le plus, du fait de notre consommation importante de produits transformés et ultra-transformés industriels où il est beaucoup utilisé, notamment dans les boissons sucrées sous forme de glucose-fructose.

En janvier 2023, une nouvelle étude provenant de The American Journal of Clinical Nutrition sur le fructose a permis de mieux comprendre le lien entre les aliments et le fructose, ainsi que son impact sur les marqueurs cardio-métaboliques et les états de santé.


Le principe de l’étude


Elle compare 40 000 américains, séparés en 3 groupes selon le type de fructose ingéré (consommation de fruits entiers, jus de fruits ou boissons sucrées industrielles), la quantité quotidienne consommée ainsi que plusieurs marqueurs cardio-métaboliques détectés.


Fructose : Quel est son effet sur la santé ?


Selon une hypothèse, son effet pourrait varier selon les sources d’ingestion. Ainsi, les risques ne proviendraient pas à cause de la quantité ingérée mais plutôt à cause du type d’aliment consommé.


Le fructose est-il dangereux pour la santé ?


L’étude provenant de The American Journal of Clinical Nutrition confirme le lien entre l’apport total de fructose et la perturbation des paramètres cardio-métaboliques. Une augmentation journalière de 20 g, peu importe la provenance, suffit pour augmenter les marqueurs pro-inflammatoires entre 1.5% et 1.9% ou encore perturber les marqueurs lipidiques comme le rapport triglycérides/HDL (marqueur de phénotype B) de 5.9%.


Fruit ou jus de fruits ?


Le groupe ayant consommé des boissons industrielles sucrées est celui ayant eu le profil le plus altéré, avec une hausse du LDL cholestérol et une baisse significative du HDL cholestérol.

En outre, le groupe ayant ingéré du jus de fruits frais a constaté des paramètres insuliniques et lipidiques élevés moins importants mais bien corrélés avec la consommation de fructose.

Enfin, le troisième groupe consommant des fruits est celui qui a eu le profil métabolique le plus favorable.

Ainsi, on peut en déduire que l’apport élevé en fructose est associé à des profils qui n’ont pas de marqueurs insulinémiques/glycémiques et inflammatoires et des lipides sanguins. Les personnes ayant une activité physique facile et un IMC élevé avaient plus de marqueurs inflammatoires.


Recommandations de consommation du fructose


Dans un premier temps, privilégiez les fruits frais, entiers, locaux, de saison et idéalement issus de l’agriculture biologique. Pour les personnes souffrant du syndrôme de l’intestin irritable, choisissez des fruits avec un rapport glucose/fructose et une charge globale en fructose et glucose faible.

De plus, ne dépassez pas la recommandation journalière d’un jus de fruit frais maison. Essayez également de garder un maximum les fibres dans vos jus, en pressant les agrumes ou en mixant vos fruits sous forme de smoothies, et évitez les jus industriels même bio.

Enfin, bannissez les boissons sucrées industrielles, trop riches en sirop de glucose/fructose ajoutés et contenant des additifs alimentaires.


5 vues0 commentaire
bottom of page